Les Jardins

ROSES

Accueil » Jardins du Val de Loire » Fleurs du Mois

UN MERVEILLEUX JARDIN DE ROSES : LE DOMAINE DU RIVAU

La collection de roses du Château du Rivau

Le Château du Rivau est le royaume des roses. Nos jardins abritent une collection unique de rosiers parfumés : 495 variétés rares avec plus de 1600 pieds. Anciennes, modernes, lianes ou anglaises, les roses enlacent, escaladent ou se marient aux nombreuses plantes fleuries des Quinze jardins du domaine.

 

Cette collection est labellisée conservatoire de la rose parfumée par le CCVS (Conservatoire des collections Végétales Spécialisées). Loin des polémiques entre partisans des rosiers anciens ou des rosiers modernes, les roses du Rivau sont sélectionnées pour leur parfum. En effet, le point commun à toutes ces roses est qu’elles embaument les jardins de leurs fragrances enivrantes.

 

Le Chemin des Fées est agrémenté d’une bordure dédiée aux très parfumées roses galliques, le jardin des Philtres d’Amour vous plongera dans l’imaginaire qui lie la rose aux potions et sortilèges, le Jardin Secret vous ravira de son damier de roses anglaises, le jardin du Petit Poucet vous émerveillera avec ses rosiers jaunes, tandis que les fruitiers du Verger vous surprendront avec leurs rosiers lianes…

pivoine Haku Unkaku

Les roses jaunes

Le Fruhlingsgold est un des premiers rosiers à annoncer les beaux jours. Cet arbuste de grande ampleur se couvre dès le mois de mai d’une multitude de roses jaune pâle aux étamines d’or, qui remontent de manière spasmodique pendant l’été. S’en suit la floraison du Golden wings, dont les très grandes églantines jaune claire et parfumées, parées d’énormes cœurs d’étamines orangées, exhalent un parfum aux notes fraîches et rafraichissantes. Le Maigold fleurit dès le début de saison en roses mi-double en grappes, d’un coloris jaune d’ambre, et refleurit ensuite lors des remontées de fin de saison, tout comme le Crown Princess Margaret aux magnifiques fleurs doubles d’un doux jaune abricot.

 

Véritablement ensorcellement des sens, The Pilgrim, aux senteurs de thé et de myrrhe et aux pétales couleur safran est-il plus envoûtant que le Golden Célébration ? Ce dernier s’ouvre avec un parfum de thé qui se métamorphose au fil des jours en citron puis en mûre. Ghyslaine de Féligonde est quant à elle une rose ancienne française. Ses fleurs, petites mais en nombreuses grappes, passent du jaune chamois à l’abricot vif, se métamorphosant chaque jour pour finir couleur crème et réserver de surprenants camaïeux.

 

Le Sonny Knock out, aux fleurs semi-doubles, parfumées et jaunes safran se renouvelle de juin aux gelées. Ce rosier a obtenu le grand prix de La SNHF (Société Nationale d’Horticulture de France). Son parfum doux, aux notes d’eau de rose légèrement épicé et fruité, ajoute à sa séduction. Un des joyaux de la collection est Buttercup, de l’obtenteur anglais David Austin. Ses fleurs semi-doubles sont en forme de coupe, au fond desquelles on aperçoit de belles étamines orangées. Ses fleurs exhalent un fort parfum de thé.

 

Nombre de rosiers complètent cette palette des roses jaunes, tels le grimpant Mermaid, l’arbustif Jude the obscure, le paysager Yellow fleurette, la mythique rose anglaise Graham Thomas, Académie d’Orléans introduite par André Eve, cher à notre cœur, ou encore le Michelangelo.

Collection de roses parfumées Château du Rivau

Les roses rouges

Dès le début de la saison des roses, les lianes rouges illuminent la haie dite de la Cassinina, ainsi nommée en référence au jardin mythique des amours de Zeus et Mnémosyne, muse de la Mémoire. Profitez de ce paisible moment pour vous laisser ravir par les somptueuses floraisons des Red Parfum, des Sympathie ou Grave de Vayres.

 

De nombreuses roses rouges sont présentes ailleurs dans les jardins. Sur le Chemin des Fées, dans le Jardin des Philtres d’Amour ou autour du Potager de Gargantua, elles captivent les visiteurs et subliment les jardins. C’est le cas de rosiers grimpants tels Etoile de Hollande, grand classique qui se pare de fleurs doubles rouges écarlates tirant vers le velouté et mises en valeur par un feuillage sombre, Allen Chandler, aux lumineuses fleurs rouge qui laissent apercevoir un cœur d’étamines dorées, Souvenir de Claudius Desnoyel, au beau rouge velours qui refleurit tout au long de la saison, Dublin bay, au coloris rouge sang, ou encore Guinée, aux roses doubles d’un rouge tirant sur le noir, au parfum capiteux et à la riche floribondité.

 

Le rosier buisson Europeanna offre quant à lui de nombreuses fleurs doubles en bouquets et d’un rouge très lumineux. Son feuillage est cependant sensible à l’oïdium. C’est pourquoi au Rivau il est placé en tête de rang de la collection de vignes anciennes ; il avertit ainsi de toute attaque sur la vigne. Le rosier arbustif Tess of the d’Ubervilles a la particularité de voir ses boutons noirs éclore en fleurs rouges cramoisies. Son parfum anisé ajoute à sa séduction. Cherry bonica refleurit tout l’été sans interruption et agrémente les jardins de ses gros bouquets de fleurs semi-doubles rouge cerise. Dortmund, grand rosier buisson à fleurs simples, a des fleurs rouges éclatantes qui s’ouvrent sur un cœur blanc.

Collection de roses parfumées Château du Rivau

Les roses galliques

Un des trésors de la collection de roses du Rivau est la bordure de galliques. En fleurs la première quinzaine de juin, les roses galliques – aux parfums inégalables et aux somptueuses couleurs rose, pourpre ou violacée foncée – bordent le Chemin des Fées. La Revenante Gallique, Surpasse Tout, Belle Isis, Ipsilante, Dis-moi qui je suis, Ambroise Paré, Rosa Gallica Officinalis (ou Rose de Provins) vous enivreront de leurs délicieuses fragrances.

 

Parmi les variétés de rosiers présents dans cette bordure de roses gallique, certaines se trouvaient dans les jardins de l’Impératrice Joséphine au début du XIXe siècle. En effet, Joséphine de Beauharnais se prit de passion pour les roses et, entre 1804 et 1814, elle en planta près de 250 variétés dans le parc de la Malmaison. La majeure partie de ce qui fut la première grande collection française était des roses galliques. Nombre de celles-ci, immortalisées par Pierre-Joseph Redouté, « peintre des fleurs de l’Impératrice », sont cultivées dans les jardins du Rivau car elles sont menacées de disparition.

 

Témoins de cette époque, La Belle Sultane, Bizarre triomphant, Evêque, Cerisette la jolie, Aimable amie, Belle sans flatterie, Belle Hélène, Bouquet de Vénus, Pourpre charmant, Ornement de la Nature sont conservés dans les jardins du Rivau.

rose le rivau bizarre triomphant

Les roses blanches

Fabuleuses aussi sont les roses blanches qui illuminent l’Allée des Senteurs. Mythiques par leurs perfections, Mme Hardy et Mme Legras de Saint Germain réjouiront les amateurs de roses anciennes. Elles sont dotées de pétales immaculées qui se plissent à la manière d’un tissu japonais autour d’un cœur vert. Blanche Moreau, un rosier mousseux, ses boutons floraux sont emmitouflés d’une mousse odorante qui font place à des pétales blanches . Remarquables aussi les Moschatas ces superbes rosiers arbustes avec des fleurs simples en grappes obtenus par le regretté Louis Lens en Belgique, une jolie collection de ces Moscatas rares en France ponctuent l’Allée des Senteurs : parmi ceux-ci Pleine de Grace et White magic ouvrent le bal.

 

Bien sûr, l’Allée des Senteurs est aussi le repaire d’obtentions récentes, essentiels pour la remontance. Midsummer : ses bouquets de boutons ivoire s’ouvrent en fleurs blanches immaculées. Annapurna, buisson moderne aux grandes fleurs doubles, exhale un parfum de violette, et les si gracieuses Crème Chantilly ! Autre merveilleux rosier moderne, Jacqueline du Pré. Ses fleurs doubles sont presque translucides et sont ornées au cœur d’étamines d’oscillant entre le rouge et le rose, alter ego de Queen Of the Musk. Jardin de Bagatelle est synonyme d’élégance : les fleurs de ce rosier sont doubles, blanches comme nacre, et composées de 65 pétales.

 

Les arceaux de l’Allée des Senteurs sont parés du rosier Château du Rivau qui tient une place spéciale dans le cœur des habitants du château En fleurs en juin, ce rosier liane a une abondante floraison blanche illuminée par des étamines d’or. Il est utilisé en rampant dans l’Allée des Senteurs, et escalade aussi les murs du Rivau, dans la cour des communs et au Jardin Secret. Il a été obtenu par le rosiériste et obtenteur français André Eve en 2003.

 

Beaucoup d’autres rosiers à fleurs blanches et de grand intérêt botanique ou olfactifs sont conservés parmi la collection de roses parfumées du Rivau. En début de saison, dès le 15 mai, les rosiers grimpants Mme Alfred Carrière se mêlent aux branches des arbres fruitiers. De la famille des rosiers Noisette, connus pour leur parfum puissant, ces roses sont groupées en bouquets de 15 à 20 fleurs doubles. Quel plaisir que de s’étendre dans l’herbe du Verger, à leurs pieds !

Collection de roses parfumées Château du Rivau

Les roses anglaises

Le célèbre obtenteur David Austin a choisi de montrer ses belles anglaises aux parfums de myrrhes et de fruits dans les jardins du Rivau. Parmi les belles Anglaises à la robe rose, Gentle Hermione a un délicat parfum de thé avec une pointe de myrrhe. Le parfum de thé c’est l’odeur caractéristique des roses anciennes des jardins de grand-mère. Eglantyne, une des plus belles anglaises dispense ce même parfum. De même, Redouté et Mary Rose allient au thé une note de miel et un soupçon de d’amande. Geoff Hamilton, associe au thé une note de pomme. Gertrud Jekyll a peut-être le parfum le plus fort de rose. Quoique Harlow Carr lui met la dragée haute ! Jubilée célébration a des accents de citron et de framboise. Tandis que Queen of Sweden a le rare parfum de musk. En fleurs la seconde quinzaine de juin, ces roses anglaises subliment les jardins. De couleur rose au Jardin Secret, elles sont les véritables stars de ce jardin.