Le Château

Architecture

Accueil » Château de la loire » Architecture d’un château de la Loire

ARCHITECTURE D’UN CHÂTEAU MÉDIÉVAL 

L’attrait du Château du Rivau est d’avoir conservé jusqu’à nos jours, l’authenticité mêlée au raffinement de la vie des grands seigneurs du Moyen Âge, proches compagnons du Roi. La plupart des autres châteaux de la Loire sont très remodelés.

Ce château de la Loire se développe autour d’un plan quadrangulaire avec des tours circulaires. A chacun de ses angles il est entouré de douves sèches creusées dans la roche de Tuffeau. Ce plan représente une fortification typique du Moyen Âge (du XIVe siècle) qui sera fortement réaménagée au cours des XVe et XVIe siècles.

Tout d’abord, l’accès au château médiéval est défendu par deux tours circulaires d’angle. Un talus ou glacis en pierre de taille de tuffeau renforce la base des tours. Ces fondations les protègent contre les éventuelles attaques avec des armes de jet qui pourraient fragiliser la structure et créer des brèches. Puis, au dernier niveau, des archères à pieds évasés percent toutes les faces des tours. Elles visent dans toutes les directions, il n’y a aucun angle mort. En effet, après le XIIIe siècle la tour circulaire sera préférée à celle de plan quadrangulaire, ses qualités principales sont une meilleure résistance et aucun angle mort.

Le corps de logis

Une fois le pont-levis franchi, on se retrouve dans une cour pavée qui est fermée par des corps de bâtiment. Il s’agit du logis seigneurial du château médiéval. Celui-ci se décomposait à l’origine en quatre corps. Le quatrième corps, situé du coté des jardins, a été détruit au XVIe siècle. Tout comme la chapelle, au XIXe siècle, qui se trouvait à l’extrémité nord du corps de logis ouest.

La tourelle polygonale de l’escalier à vis, plaquée sur la façade ouest du corps de logis, dessert les différents étages. Elle est dotée, au-dessus de son portail, d’un gable en accolade orné de crochets et couronné d’un fleuron. Le tympan porte les armoiries et la devise des Beauvau « sans départir » flanquées de deux cerfs. Ainsi, cette tourelle d’escalier est l’entrée principale du corps de logis.

Les façades du corps de logis lisses sont construites en grand appareil régulier de Tuffeau. La superposition verticale des baies à meneaux scande la façade en travées. Les travées rythment la construction. Cette superposition se compose de deux fenêtres à meneaux, surmontées d’une fenêtre à lucarne avec un fronton pointu décoré de sculpture en forme de crochet, fleurons et chimères.

Les escaliers du Château du Rivau