Découvrir
  1. Accueil
  2.  > 
  3. Découvrir
  4.  > 
  5. Art
  6.  > 
  7. Expo Temporaire
  8.  > 
  9. Panamarenko

Panamarenko

BIOGRAPHIE DE PANAMARENKO

Panamarenko, de son vrai nom Henri Van Herwegen, est un plasticien belge né en 1940 à Anvers. Il a étudié à l’Académie Royale des Beaux-Arts de sa ville natale entre 1955 et 1960. Des expositions personnelles lui ont été consacrées partout dans le monde, à Anvers bien sûr, mais aussi New York, Bruxelles, Salzbourg, Istanbul… Cependant, il reste un personnage à part, ni vraiment ingénieur, ni vraiment intégré dans le monde artistique et ses préoccupations parfois économiques. En 2005, le plasticien flamand met fin à sa carrière. A la suite de cela, il fait don de sa maison au Musée d’Art Contemporain d’Anvers (M HKA), qui la restaure et l’ouvre au public en 2013. Ce musée entreprend d’autre part un travail de recherche et de collecte d’archives autour de cette figure majeure de l’avant-garde belge de la seconde moitié du XXe siècle. Le point culminant de cette entreprise a été l’exposition rétrospective Panamarenko Universum, créée en 2014 afin de comprendre le cheminement créatif de cet artiste inclassable.

SON OEUVRE DE PANAMARENKO

Fils de réparateurs de bateaux, Panamarenko s’est toujours intéressé à la mécanique et la combine dans ses œuvres à une dimension artistique, créant des dispositifs extraordinaires, animaux-robots, zeppelins et autres sacs-à-dos volants, aussi bien sur le papier qu’en trois dimensions. Comme Léonard De Vinci, le plasticien flamand part d’une observation rigoureuse de la Nature, notamment des insectes, des oiseaux ou des animaux marins, car c’est de là qu’il tire son inspiration. Ses œuvres empreintes de fantaisie nous rappellent les inventions conçues par le génial esprit de Léonard de Vinci, ou encore les vaisseaux fantastiques de Jules Verne. Le plasticien a par exemple réalisé Ferro Lusto, qui est un véritable archétype de soucoupe volante. En somme, Panamarenko fait appel à l’enfant qui est en nous, représentant des machines qui interagissent de façon ludique avec ceux qui les regardent. Son œuvre poétique et éprise de liberté en appelle à notre imaginaire et nous fait quitter le sol pour voler parmi les oiseaux, tels Icare voulant se rapprocher du Soleil.

L'OEUVRE DE PANAMARENKO AU RIVAU